The Rain : Explication de la série post-apocalyptique danoise

The Rain, c’est la série Netflix dont tout le monde parle en ce moment, après la série pleine de mystères Dark. Série danoise post-apocalyptique, elle marque dans le paysage télévisuel par la différence de style entre ce à quoi nous ont habitué les séries nordiques et ce que nous propose cette nouvelle série. On suit un groupe de jeunes adultes dans la vingtaine pour la plupart qui tentent de survivre six ans après la propagation d’un virus qui se transmet par contact avec l’eau. Celui-ci a décimé la population, et c’est dans un véritable environnement qui veut leur mort que les héros doivent survivre et évoluer.

Synopsis The Rain

Six ans après l'apparition d'un virus mortel ayant éliminé plus de la moitié de la population, un frère et une sœur partent à la recherche d'un abri dans un monde devenu périlleux.

Il a été possible d’entendre dire qu’il s’agit d’un Walking Dead pour ados, mais il est difficile de pousser cette comparaison bien longtemps passé le postulat de départ, et encore. Ici, le premier danger est la nature et les interactions avec d’autres groupes de personnes sont limitées. Le nombre de balles tirées pendant la première saison peut presque se compter sur les doigts de la main et l’aspect communautaire est assez réduit. Le côté « pour ados » est lui aussi questionnable, car hormis l’âge des personnages – qui ne sont après tout pas si jeunes et loin d’être ados – on ne retrouve pas tellement d’aspects qui font série jeune public, à la différence de The 100 par exemple.

On se retrouve donc dans un monde où tout est un enjeu : boire, manger, dormir, se laver, se vêtir… et tout est un danger : les autres survivants, les mystérieuses patrouilles, les animaux, la moindre goute d’eau, les villes… bref sur le papier, la série The Rain a tout pour plaire et semble présenter un univers très intéressant pour une série de ce type, avec un postulat original et intéressant.

Surtout, The Rain ne se contente pas de présenter un groupe de survivants dans un monde dévasté, mais présente des enjeux plus globaux, déterminants pour l’avenir du monde et qui offrent un fil rouge bienvenu. Si beaucoup des surprises qu’offre la saison sont prévisibles assez facilement dès le premier épisode, il est tout de même intéressant de revenir sur ces derniers et d’analyser les autres.

La série apporte aussi de nombreux questionnements sur un certain nombre de points, et ouvre des portes pour la saison suivante. Ce dossier – qui est comme d’habitude 100% spoilers – va tenter de répondre à tout cela en revenant sur différents moments de la saison. Mais d’abord, concentrons-nous sur les différents personnages.

1 2 3 4

6 comments

  1. marion32300 8 mai, 2018 at 00:56

    Je ne pense pas que ce soit la pluie qui est tué Béatrice. Je pense que ce serait plutôt un « échange de fluide corporel  » venant de rhasmus qui l aurait contaminé.

  2. Aleks Fox 12 mai, 2018 at 09:27

    Je ne suis pas d’accord avec vos explications.

    On comprend à la fin que rasmus est contagieux donc il a contaminé béa.

    Apollon peuvent mettre le virus sur un nuage. Ça expliquer qu’il y’a q’une partie de contaminer au Danemark.

    Le groupe n’a pas été contaminé puisque Apollon avait rasmus de ce fait il n’avait plus besoin de trouver la clé. A ce moment là il ne contaminé plus le nuage.

    Une saison deux pourquoi pas mais avec plus de rythme et de réponse.

  3. Moustik 15 mai, 2018 at 13:06

    Vos explications sont totalement incorrectes c’est evident…

    la mort de Béatrice par Rasmus (ou au pire par le chien)
    la pluie n’est plus contaminée, car c’est Appolon qui contamine les nuages quand ils le veulent
    le reste du monde n’est pas contaminé mais à peur de l’être

    Toutes ces réponses sont donnés dans la série.

    La seule question réellement en suspend est de savoir combien de temps l’eau au sol est contaminée.

Laisser un commentaire