Get Out : explication de la fin du film

Get Out, c'est le premier film de Jordan Peele. C'est aussi (et Peut être surtout), le nouveau coup du producteur Jason Blum, qui enchaine les succès avec ses petits budgets Paranormal Activity, Insidious ou encore American Nightmare !

Get Out, c'est aussi l'un des meilleurs films de ce producteur : un thriller malsain aux nombreux rebondissements et beaucoup plus malin qu'il n'y parait. Le film multiplie les fausses pistes et les situations, pour brouiller et manipuler le spectateur jusqu'à un épilogue sanglant. C'est typiquement le genre de film qui reste dans votre esprit pour plusieurs jours et vous fait vous interroger.

Cet article est 100% spoilers sur l’histoire et le déroulement de l’intrigue du film. Nous vous conseillons (ou pas) de le voir avant de lire.
Page 1 : Introduction et synopsis du film
Page 2 : Explications et analyse du film
Page 3 : Interprétations de la fin du film

Synopsis

Couple mixte, Chris et sa petite amie Rose  filent le parfait amour. Le moment est donc venu de rencontrer la belle famille, Missy et Dean lors d’un week-end sur leur domaine dans le nord de l’État. Chris commence par penser que l’atmosphère tendue est liée à leur différence de couleur de peau, mais très vite une série d’incidents de plus en plus inquiétants lui permet de découvrir l’inimaginable.

Get Out est un film avec un tout petit budget (5 millions de dollars). C'est plutôt surprenant car la mise en scène est plutôt inspirée. Le film se déroule principalement dans un seul décor et le casting ne coûte pas bien cher : Daniel Kaluuya (Vu fans Black mirror), Allison Williams (Vue dans Girls) ou encore Catherine Keener (Into the wild, Adaptation) la caution "arty" du film.

Page suivante : Explications et analyse du film

1 2 3

2 comments

  1. Maided 6 juin, 2017 at 10:03

    Je l’ai vu ce week-end et franchement très bon film.
    Comme dit dans la critique un peu plus de nuances et moins de facilités en auraient fait un très grand film.
    Par exemple je déplore la scène dans laquelle Chris se fait hypnotiser la première fois.
    Le dialogue aurait pu ne pas faire mention qu’il faut un objet pour accrocher la « victime » de l’hypnose (Chris parle de montre et Missy dit que ce n’est pas nécessaire).
    De même les plans insistants sur la tasse de thé avec le bruit de la cuillère sont aussi insistants qu’un lance rocket dans un film de Schwartzenegger mettent à mal le suspense de la scène. Limite un panneau clignotant aurait pu être mis.
    Pour moi tout le film aurait du jouer sur l’ambiguïté réel ou non ? Hypnose ou pas ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :