Critique de Snoopy et les Peanuts de Steve Martino

Noël 2015 est dominé par Star Wars : Le Réveil de la Force... Snoopy et les Peanuts a-t-il une place face à ce monstre de Disney ? Nous pensons que oui ! Car le public visé est bien plus jeune.

Synopsis

Snoopy, Charlie Brown, Lucy, Linus et le reste du gang bien aimé des « Peanuts » font leurs débuts sur grand écran, comme vous ne les avez jamais vus auparavant, en 3D ! Charlie Brown, le loser le plus adorable qui soit, se lance dans une aventure héroïque, tandis que son plus fidèle compagnon, Snoopy, s’élance dans les airs à la poursuite de son ennemi juré le Baron Rouge.

Un film d'animation très enfantin

snoopy_et_les_peanuts_2Charles M. Schulz, créateur de Snoopy en 1950, a marqué des générations entières... mais pas forcément la notre et encore moins la nouvelle qui arrive ! Ce film tente de faire revivre la flamme originelle d'une bande dessinées malgré tout, au delà de son emblématique chien, méconnue.

La cible est, comme le comic-strip d'origine, clairement enfantine : les héros sont des enfants et le niveau des gags va de paire. Charlie Brown est le cliché du looser souvent tourné au ridicule publiquement. Snoopy, le beagle, est quand à lui exactement comme dans la bande dessinée : libre, insouciant et totalement fantastique. Il semble vivre dans un autre monde ! Les gags sont majoritairement originaux mais trop souvent enfilé jusqu'au bout, ce qui casse un peu le charme de certaines situations. A vouloir trop en faire, peut-être pour mieux viser un public jeune, on bloque parfois sur un demi-sourire.

snoopy_et_les_peanuts_afficheIl existe tout de même quelques séquences avec un second niveau de lecture dédié aux adultes, dont les situations ou blagues ne peuvent pas être compréhensibles d'un enfant de 3 à 10 ans. Ce qui reste assez intéressant au demeurant !

Du côté de l'animation, le format proposé est constitué de deux "niveaux" de dessin. Le premier est une animation classique et qui passe très bien en 3D. Les personnages sont très ronds et vivent dans un environnement très simple. Le second niveau de dessin accentue fortement les émotions des personnages : les sourcils, la bouche, les yeux, les cheveux, les onomatopées et autres expressions sont dessiné en 2D par dessus. Le rendu est immédiatement visible et étonnant puis s'intègre totalement dans cet univers particulier.

Une histoire sympathique

snoopy_et_les_peanuts_3La construction général du scénario reste classique : l'échec suivi d'une situation d'espoir et donc de réussite, pour retomber sur ses pattes d'origine. Cependant, le traitement des histoires parallèles de Snoopy et de Charlie Brown apporte une dimension étonnante et totalement inattendue : d'un côté nous suivons les aventures très humaines de Charlie Brown, et de l'autre, les exploits irrationnels d'un chien tout à fait extravagant. Comme si Snoopy et ses acolytes les Woodstock représentaient la vie rêvée de Charlie.

snoopy_et_les_peanuts_5Snoopy et les Peanuts est un film très mignon avec de très belles idées originales, mais qui a tendance à tomber parfois dans trop de simplicité. Les enfants adoreront, les adultes passeront un bon moment ! Les plus vieux d'entres nous (du moins les fans du dessin animé) seront heureux de retrouver leurs héros : Schroeder, Lucy, Linus, Sally Brown, Peppermint Patty...

Laisser un commentaire