Critique John Carter d'Andrew Stanton

Avec un budget estimé à 250 millions de dollars, John Carter Of Mars, est un an après Tron L'héritage, le nouveau blockbuster hors saison de Disney. Adaptation d'une œuvre littéraire majeure de la science fiction et réalisée par Andrew Stanton, petit génie de l'écurie Pixar, John Carter avait tous les atouts pour être une réussite. Qu'en est-il vraiment ?

Synopsis

Le film raconte le fascinant voyage de John Carter, qui se retrouve inexplicablement transporté sur Barsoom, au cœur d’une guerre mystérieuse entre les habitants de la planète. Parmi tous les êtres étranges qui peuplent cet univers, il fera la connaissance de Tars Tarkas et de la captivante princesse Dejah Thoris. Dans ce monde sur le point de disparaître, Carter va découvrir que la survie de Barsoom et de son peuple est entre ses mains…

Critique John Carter

En sortant de la séance durant laquelle on a découvert John Carter Of Mars, on pourrait se dire que malgré ses défauts, le film est pas si mal, bien au-dessus de la moyenne des blockbusters actuels. Oui mais c'est déjà ce qu'on se disait à la sortie de Tron Legacy, également produit par Disney et de plein d'autres blockbusters en effet moins pourris que les autres, comme La planète des singes : Les origines voir Fast and Furious 5. Mais au bout d'un moment, il faut bien l'ouvrir et dire les choses comme elles sont : John Carter Of Mars ne sert à rien. Il arrive trop tard. 34 ans après Star Wars. 3 ans après Avatar. Bien trop tard. Le livre d'Edgar Rice Burroughs a certainement été une source d'inspiration pour les auteurs des films que nous venons de citer. Hélas, pour les cinéphiles que nous sommes, c'est du vu et revu.

john_carter_de_disney

Pire, histoire de rabaisser le niveau, le film fait également énormément penser à... Prince Of Persia, l'un des blockbuster les plus pourri de ces dernières années. Le scénario est simplifié au maximum, histoire de plaire au grand public "délaissé" par Tron l'année dernière. Les clichés et raccourcis scénaristiques s'enchainent à une vitesse incroyable. Le personnage principal, bien aidé par son interprété Taylor Kitch, est vide, sans substance. La princesse qui l'accompagne n'a même pas le charisme de Gemma Arterton, et il vaut mieux ne pas aborder les seconds rôles et les méchants. Même Mark Strong, un acteur pourtant vraiment intéressant, n'apporte rien.

john-carter-photo

D'un point de vue visuel. On est dans un premier temps assez séduit. Andrew Stanton créé un univers extrêmement riche, dans des paysages magnifiques. Hélas, c'est la que la comparaison avec Avatar fait mal. La 3D, parfois pourtant assez réussie, détruit littéralement les couleurs, et surtout certains plans avec de nombreux flous vraiment désagréables. Imaginez vous, cela fait quinze ans qu'on nous dit que le cinéma a évolué, que les scènes doivent être très courtes, avec l'enchainement d'un maximum de plans. Depuis deux, ans, on ajoute à ce découpage haché du flou. Michael Bay, au moins, a le mérite de proposer des plans nets, même si on a qu'une demi seconde pour les comprendre... Le blockbuster moderne en 3D, à moins qu'un véritable grand réalisateur (désolé Andrew) s'y colle, disons le, c'est de la merde !  Quand je pense à Orson Welles et tous ces réalisateurs qui ont cherché à améliorer la profondeur de champ pendant des années...

Je n'ai pas abordé la fin à rallonge, ni la romance à trois francs. J'aurais aimé revenir sur le charisme de Taylor Kitch, la nouvelle star imposée par Hollywood (beintôt dans Battleship, le Transformers sous-marin). Oui mais voilà, je n'ai pas envie de perdre mon temps à écrire plus longtemps sur ce film. Disney voulait son Avatar. C'est un clone raté.

john carter of mars film

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour contribuer au développement des articles et théories ! Vos avis sont toujours appréciés et sont bien sûrs lus par la Redak Oblikon ! Et qui sait, peut-être que votre opinion sera la prochaine grande analyse d'un film ou d'une série.

7 comments

  1. dude 7 mars, 2012 at 11:37

     ça c’est de la critique constructive: « moins pourri », « sert à rien ». « cela fait quinze ans qu’on nous dit que le cinéma a évolué, que les
    scènes doivent être très courtes, avec l’enchainement d’un maximum de
    plans. ».. Mais qui a dit ça??
    Tu postules quand aux Cahiers du cinéma?

  2. Babystar 7 mars, 2012 at 16:26

    « Mais qui a dit ça?? » >> C’est juste une tendance visuelle de plus en plus forte, citée régulièrement par les journalistes et spectateurs et le plupart des réalisateurs de films d’action, comme Michael Bay ou encore Louis Leterrier 🙂
    Au fait, as tu vu le film toi-même pour pouvoir attaquer mon point de vue ?

  3. Misterangel85270 7 mars, 2012 at 17:05

    super la critique franchement c’est nimporte quoi une critique c’est fait pour donner les bon et les mové coté mais la on a l’impression qui faut pas du tout allez le voir mais moi je vous dit j’ai adorer. rien a voir avec prince of persia  qui au passage j’ai adorer aussi alors au lieu de dire que c’est pourri ou que sa sers a rien moi je vous le dit n’écoutez pas les cons qui savent dire que du mal. et par contre c’est sur si vous aimez pas les film science fiction n’allez pas le voir sinon je pense que vous allez aimé

  4. Misterangel85270 7 mars, 2012 at 17:13

    par contre les lunette en 3d c’est vraiment de la merde pour tous les nouveau film c’est dommage

Laisser un commentaire