Effets secondaires de Steven Soderbergh

Effets secondaires est présenté comme l’avant-dernier film de Soderbergh, alors profitons-en ! Vu en avant-première, il sortira le 3 avril en France. Bien sûr, cette critique sera totalement subjective - présence de Jude Law et Steven Soderbergh oblige- !

Synopsis

Dans les jours qui suivent la libération de prison de son mari, Emily a un accident de voiture qui ressemble étrangement à une tentative de suicide. Jonathan Banks, un talentueux psychiatre, s'intéresse à son cas et décide de lui prescrire un médicament qui devrait lui permettre de contrôler un peu mieux son humeur. Mais voilà : le médicament a sur Emily des effets secondaires terribles. Elle se retrouve bientôt mêlée à une histoire de meurtre, ce qui place évidemment le médecin sur la sellette. A-t-il fait preuve d'incompétence en lui prescrivant ce médicament? Lui est convaincu que non, et il est prêt à tout pour le prouver.

Critique

S’il y a un réalisateur éclectique, c’est bien Steven Soderbergh. Avec des films aussi différents que Ocean’s eleven, Solaris ou Girlfriend experience, on se demande toujours ce qui nous attend avec lui. Effets secondaires est plutôt dans la catégorie grand public et la plupart des gens devraient apprécier le film.

Le film démarre sur une impression de lobbying de l’industrie pharmaceutique faisant sa pub pour les anti-dépresseurs.  Soderbergh met progressivement et intelligemment l’histoire et les personnages en place. On observe une jeune femme dépressive qui a besoin d’aide pour être de nouveau heureuse. Ce qui pourra être un film sur les effets des médicaments et une critique pro ou anti dépresseurs prend un tout autre tournant dans la deuxième moitié du film. L’intrigue se transforme alors en thriller et est riche en rebondissements. Un mort, plusieurs coupables… Le psychiatre voit sa vie ruinée par l’affaire. Sa responsabilité est mise en cause. Persuadé d’avoir bien fait son travail, il va remettre en cause les dires de sa patiente et découvrir manipulation sur manipulation.

effets_secondaires

Certains diront peut-être que l’on pouvait prévoir la fin (sûrement les mêmes malins qui se vantent d’avoir deviné que Kevin Spacey était Keyser Soze…). Mais si on se laisse porter par le film, on est le premier à être manipulé et c’est assez plaisant. Malgré un court passage un peu mou, on ne s’ennuie pas. Et on se demande qui finira par gagner dans ce jeu de triple jeu…

Le casting est impeccable. Jude Law, ces deux mots suffisent comme argument pour voir le film. Sinon  Channing Tatum s’en sort bien. (Attention spoiler : il meurt à la moitié du film !) Catherine Zeta-Jones, en psy un peu louche et Rooney Mara en pauvre chose fragile et dépressive  sont tout aussi excellentes.

Divertissant, complexe sans être compliqué, les amateurs du genre apprécieront. Les autres aussi.

Effets secondaires de Steven Soderbergh

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Coralie Barroul, il y a 5 ans et 3 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : Effets secondaires de Steven Soderbergh
Vos informations: