The strain : Critique du pilote de la série de vampires de Del Toro

Il y a quelques années, Guillermo Del Toro, en collaboration avec Chuck Hogan, sortait le livre The strain, qui allait donner naissance à une trilogie littéraire qui revisiterait le mythe du vampires. Les deux compères font de nouveau équipe pour adapter l’œuvre en série TV. Guillermo Del Toro réalise même l'épisode 1. Enfin une série de vampires digne de ce nom ?

Synopsis

Lorsqu'un Boeing 777 atterrit à l'aéroport new yorkais JFK sans qu'aucun signe de vie n'en émane, Eph Goodweather, un scientifique spécialisé dans les épidémies et les attaques biologiques, est dépêché sur les lieux. A l'intérieur de l'avion, il découvre que tous les passagers sont morts, probablement tués par un étrange virus ou... un monstre non identifié. L'homme fait alors équipe avec un ancien professeur, survivant de l'Holocauste, Abraham Setrakian. Ensemble, ils constituent un petit groupe qui devient rapidement le dernier espoir pour la survie de la race humaine. Des vampires transforment en effet petit à petit la civilisation en un gigantesque buffet. Le sang coule à flots et rien ne semble pouvoir les arrêter...

Critique de l'épisode 1 de The Strain

The strain tv showGuillermo Del Toro est sur tous les fronts en ce moment. Il parle beaucoup de Pacific Rim 2 ou de son projet Les montagnes hallucinées. Mais sont actu le plus chaude, c'est bien cette série. Bien qu’elle traite de vampires, les comparaisons qui ressortent le plus pour le moment sont celles avec The Walking Dead et Helix. Mais qu'en est-il vraiment ?

La comparaison avec Helix relève uniquement de quelques points de départ en commun : Le personnage principal est un brillant scientifique du CDC qui a foiré son mariage et qui est envoyé en mission pour contenir un virus. La comparaison s'arrête là puisque l'ambiance et les enjeux sont radicalement différents. Je pense également que la comparaison avec The Walking Dead sert surtout à faire parler, malgré l'apparition de morts-vivants. The Walking Dead se déroule dans un univers apocalyptique avec peu de survivants alors que The strain se déroule dans notre quotidien, avant une éventuelle apocalypse.

En fait, The strain a quelque chose de vraiment original : c'est du pur Del Toro. Cet épisode pilote, tout en étant bien rythmé et pas du tout ennuyeux, pose les personnages et surtout un univers qui s'annonce bien complexe. En plus des vampires, des scientifiques  et morts-vivants, il semblerait que l'on ait le droit à des chasseurs de vampire, des juifs, des nazis et des milliardaires aux ambitions malsaines...

En terme de mise en scène, forcément, avec Guillermo Del Toro à la caméra, le résultat est plus que plaisant. On a l'impression de regarder une honnête série B horrifique comme Guillermo sait très bien les faire. Il faut espérer que cela continue avec les réalisateurs moins renommés des épisodes suivants. Quoi qu'il en soit, si le rythme reste le même, si le show conserve cette atmosphère et s'il évite les longueurs façon The Walking Dead, alors on tiens peut être l'une des nouvelles séries à suivre ces prochaines années.

Bande annonce de la série The Strain

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour contribuer au développement des articles et théories ! Vos avis sont toujours appréciés et sont bien sûrs lus par la Redak Oblikon ! Et qui sait, peut-être que votre opinion sera la prochaine grande analyse d'un film ou d'une série.

Laisser un commentaire