Analyse et explications de Miss Peregrine et les Enfants particuliers

Les thèmes du film

miss_peregrine_jake_emma

On pense tout d'abord à la famille et au lien entre Jake et son grand-père qui est très fort. Les parents de Jake ne passent qu'au second plan. Ils ne sont pas antipathiques mais seulement peu présents, si ce n’est totalement absents.

On retrouve ainsi une relation enfant/grand-père qui n’est pas sans rappeler celle de Charlie et la Chocolaterie, le classique de Roald Dahl qui a justement été adapté…par Tim Burton en 2005 !

L’autre thème abordé est celui de l’acceptation. Jake, enfant particulier, est finalement comprit et intégré dans cette maison où finalement, les autres enfants sont tous comme lui. Enfants qu’il connaissait en plus déjà grâce aux histoires de son grand père.

Un thème fort dans le film est également celui de l’Histoire avec un grand H. On notera que la famille de Jake est polonaise, et a donc fuit son pays d’origine aux alentours des années 35-40. Ce qui n’est clairement pas sans rappeler la traque de la population juive en Europe lors de l’avènement du IIIe Reich à l’orée de la Seconde Guerre Mondiale.

Ainsi, la maison de Miss Peregrine pourrait être une métaphore aux « safe houses » pour enfants juifs durant la shoah. La boucle se passant en 1943 vient donc confirmer en partie  cette hypothèse.

La genèse des sépulcreux

miss_peregrine_barronQui sont les sépulcreux (ou creux) ? Miss Peregrine nous en explique clairement leur histoire, mais c’est toujours intéressant de creuser !

A l’origine, ce sont les amis (ou collègues) de M.Barron qui ont suivi ce dernier dans sa quête de l’immortalité. Selon lui, en capturant une ombrune et en catalysant son pouvoir de création de boucles temporelle, alors les particuliers pourraient atteindre l’immortalité.

La première expérience tourna court, et les collègues de M.Barron se changèrent tous en sépulcreux, être monstrueux issus de cette expérience ratée. Les sépulcreux se rendirent compte par la suite qu’ils pouvaient reprendre forme « humaine » (ou presque, les yeux à part) en dévorant les yeux des particuliers. C’est alors que démarra la chasse aux enfants particuliers, et la protection des ombrunes de ces enfants.

Les boucles temporelles dans Miss Peregrine et les Enfants particuliers

miss peregrine eva greenUne boucle est un jour, normalement idéal, qui se répète indéfiniment. La boucle est créé par une ombrune afin de créer une capsule temporelle isolant les enfants particuliers des dangers des sépulcreux et de M.Barron.

Dans le cadre de Miss Peregrine, cette boucle a été créée à la hâte, le 3 septembre 1943. Cette boucle permet aux enfants de vivre éternellement et de rester au même âge.

Pour trouver cette boucle, Jake trouve le lieu y menant, dans le tunnel sur la plage. Ce passage est seulement "visible" à un enfant particulier, préservant ainsi la tranquillité des "habitants". On retrouve ainsi un autre passage dans le train fantôme sur la jetée de Blackpool, et à la fin du film dans les toilettes du diner en Californie et dans le photomaton au Japon. La quête d’Abe était justement de trouver et référencer tous ces passages et les boucles rattachées.

On le voit, à la fin du film, Jake part à la recherche d'Emma et voyage de boucle en boucle afin de pouvoir s’approcher au mieux de la bonne date où il avait laissé Emma.

Le temps dans une boucle semble être figé, mais aussi lié à une zone géographique spécifique. Ainsi, la boucle de l’orphelinat de Miss Peregrine est régénérée tous les soirs à la chute de la bombe. Cependant, on constate que l’on peut être « enfermé » dans une boucle. Ainsi, si la boucle du 3 septembre 1943 n’est pas régénérée, la vie continue, mais au 4 septembre 1943, on ne retourne pas dans le monde réel, et le passage vers le temps « normal » se ferme. C’est comme cela que Jake peut remonter le temps à la fin du film jusqu’à une date antérieure à 1943, s’engager dans la Marine jusqu’à la date du 4 ou 5 septembre 1943 où il retrouvera alors Emma.

miss_peregrine_enfantsTout comme dans Doctor Who, ces boucles temporelles n’ont pas d’influence sur le monde « réel » et le temps normal, à moins de changer un élément clé. Ainsi, à compter du jour du départ d’Abe, la boucle du 3 septembre 1943 s’est répétée à l’identique pendant plus de 60 ans, jusqu’à l’arrivée de Jake. Mais la vie d’Abe en tant que telle, dans le monde « réel » a évoluée normalement.

Ainsi, une journée dans une boucle = une journée dans le monde réel. A la différence que la journée qui se répète dans la boucle évite de vieillir. Si un enfant particulier sort de la boucle, il arrivera au temps présent, son âge le rattrapera alors et il mourra (ou vieillira un grand coup), tel la fleur que porte Jake.

En revanche, si l’ombrune disparaît ou décide de fermer la boucle, alors le temps s’écoulera normalement, à compter du jour de la boucle. Les enfants ne retourneront alors pas dans le monde présent.

1 2

5 comments

  1. Remi Calas 11 novembre, 2016 at 17:46

    Je n’ai pas compris pourquoi le grand père réapparait à la fin du film alors qu’il est censé être mort. Je suis perdu avec cette histoire de boucle. Je n’ai pas compris comment il réussit à faire l’armée et à revoir Emma. Enfin bref si quelqu’un a l’amabilité de m’expliquer la fin je lui en serais reconnaissant

Leave a reply