Analyse, explication et théories de 1899

Affiche 1899

La nouvelle série des créateurs de Dark est pleine de mystères et son twist final en laissera plus d’un dans l’incompréhension. Pas d’inquiétude, on explique tout !

Les créateurs de Dark Baran bo Odar et Jantje Friese sont de retour avec leur nouvelle série 1899. Leur première série était pleine de mystères et de twists, et cette fois encore, ils nous ont proposé une série à leur sauce, tout aussi intrigante mais heureusement sans un arbre généalogique qui poussait à sniffer des rails de Doliprane. Notre analyse et explication de la chronologie de la série est toujours disponible, mais maintenant c’est au tour de 1899 de se faire décortiquer, et il y en a des choses à dire ! Ce qui va suivre est évidemment garanti full spoilers.

Coincé sur un ferry qui doit les emmener en Amérique en une semaine, de nombreux futurs immigrés se retrouvent à vivre une suite d’événements bizarres quand ils découvrent un précédent ferry de la même compagnie ayant disparu 4 mois auparavant. A l’intérieur il n’y a même pas un corps, sauf un enfant muet. Que s’est-il vraiment passé ? La panique monte quand des passagers se mettent à revivre des souvenirs traumatisants.

Sommaire :

  • Explication de 1899
  • La caverne de Platon et autres détails
  • Théories pour la suite

Il y a une règle simple à appliquer à cette série grâce aux leçons de Dark : douter de tout et partir du principe que la plus improbable des théories est vraie ! Au fil des épisodes, nous allons donc apprendre que cette série devant se dérouler sur un bateau en 1899 ne se passe pas sur un bateau et ne se déroule pas en 1899. Il s’agit en réalité d’une simulation, la dernière en date d’une multitude qui se répète en boucle, l’actuel étant le Projet Kerberos – du nom du bateau où se passe l’action.

Page suivante : premières explications

Total
50
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
grand bleu

Le Grand Bleu en ciné-concert : un grand moment !

Article suivant

PFA22 – Soirée d’ouverture le 2 décembre

Articles sur le même sujet