Analyse, explication et théories de 1899

Affiche 1899

Le scarabée vert

Comme on l’a expliqué, dans une simulation un objet n’a de valeur que celle qu’on lui a associé via un code. Maura a ainsi fait du scarabée vert le passe-partout de la simulation, en mémoire de son fils qui en avait trouvé un similaire et qu’il voulait enfermer dans une boîte. Maura lui a expliqué que l’insecte serait sûrement plus heureux libre et que ce n’est pas parce que son fils l’aime qu’il pouvait l’enfermer. Ainsi ce scarabée, en plus d’être un code d’ouverture de portes, est surtout une manière subtile de nous montrer que Maura a fait à son fils ce qu’elle lui recommandait de ne pas faire.

Le cristal noir

Qu’est-ce que cet étrange cristal noir qui se répand de partout dans le bateau ? Tout simplement le virus introduit par Henry afin de recommencer – reboot – la simulation. Il commence en effet pile à la fin de compte à rebours, et n’est stoppé que grâce à Daniel.

Dan a Kill ?

Le premier corps que l’on retrouve est celui d’Ada, la jeune enfant Danoise. Plus un signe de vie dans son corps, mais pas une trace d’agression. La scène d’avant laisse à penser que c’est Daniel qui l’a tuée, mais avec le temps on comprend que ce n’est pas le cas. Il a simplement utilisé son appareil afin de la déconnecter. Dans la simulation, personne ne meurt vraiment. Ainsi, tous les « cadavres » retrouvés par la suite ne sont pas plus morts qu’Ada – comme Eyk dans le dernier épisode, qui est déconnecté par son officier en second.

Pourquoi Daniel a fait ça ? Très probablement pour déclencher une réaction différente de celle des autres simulations. Étant le seul avec Elliot sur le bateau à avoir conscience de la situation, il est le seul qui peut changer des éléments du scénario. Ainsi la mort d’Ada a déclenché la mutinerie.

La Caverne de Platon

La Caverne de Platon est mentionnée à plusieurs reprises dans 1899. Henry explique que Maura a commencé à remettre en question la réalité depuis qu’elle a lu cette allégorie quand elle était jeune enfant.

1899 pose la question perpétuelle de ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Maura va se rendre compte qu’elle vit en réalité dans une simulation, et que ce qu’elle voit n’est en réalité qu’une vision tronquée de la réalité que d’autres ont construite. La série n’est en soit qu’une reprise de la Caverne de Platon. 

Pour ceux qui ne connaissent pas, cette vidéo résume parfaitement l’idée de manière simple. Pour résumer très grossièrement, c’est une allégorie de l’ignorance, dans laquelle des prisonniers enchainés ne sont autorisés qu’à regarder devant eux des ombres projetées par leur geôliers. Comme ils ne voient jamais rien d’autre, les prisonniers ne peuvent pas s’imaginer qu’il ne s’agit pas de la réalité. Le jour où un prisonnier est libéré et découvre la réalité, il retourne dans la caverne pour prévenir les autres. Cependant, ces derniers ne sont pas prêts à accepter la réalité et le tuent.

Maura est le prisonnier libéré, la simulation les ombres projetées et Cieran le geôlier. Reste à savoir si les autres prisonniers de la simulation voudront tous sortir quand ils seront face à la réalité. Mais là, on rentre dans la partie théorie !

Page suivante : les théories autour de 1899

Total
50
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
grand bleu

Le Grand Bleu en ciné-concert : un grand moment !

Article suivant

PFA22 – Soirée d’ouverture le 2 décembre

Articles sur le même sujet