Ghostland : explications du film et de la fin

La face cachée des personnages

Beth est une adolescente rêveuse, qui s'enferme dans des livres et des histoires. Aussi bien celles de Lovecraft que celles qu'elle imagine. Plusieurs répliques de sa soeur, au début du film, nous montrent que Beth est du genre à raconter des histoire :

  • Dans la boutique de la station service, Beth lit le journal et fait référence au tueur au camion, qui tue les parents et laisse les enfants seuls. Aussitôt, sa soeur Vera la soupçonne d'inventer cette histoire.
  • Encore un peu plus tard, Vera partage ses inquiétudes à sa mère, lui faisant part de textes que sa soeur Beth a écrit, des interviews dans lesquelles elle s'imagine être devenu une auteure célèbre de livre horrifiques façon Lovecraft

Ces deux répliques nous permettent de comprendre assez tôt, si on prend le temps d'analyser, que les séquences "dans le futur", avec Beth qui a grandi, ne sont pas réelles. Beth est encore une enfant, couvée par sa mère, qui se cherche et qui n'est pas encore devenue une femme. Jusqu'à ses premières règles ?

Vera est un personnage plus classique, en apparence. C'est la fille populaire, un peu superficielle, un peu peste, jalouse de sa soeur et frustrée de déménager dans sa maison glauque et d'avoir quitté son copain. Elle s'en prend régulièrement à sa soeur, mais comme le dit leur mère Pauline lors de leur conversation à l'extérieur de la maison, Vera aime quand même Beth. Elle s'inquiète pour elle et n'est pas forcément la garce qu'elle prétend être. Contrairement à Beth, elle a déjà eu ses règles. Elle montre aussi, lorsqu'elle est seule, après la conversation avec sa mère, une fragilité et une sensibilité surprenante. Elle semble vraiment en vouloir à sa mère.

Pauline, la maman incarnée par Mylène Farmer, est bienveillante. Surtout avec Beth qu'elle couve et encourage dans ses démarches créatives. Elle est plus piquante avec Vera, à qui elle reproche notamment de se maquiller. Elle est déjà en train de perdre cette fille, qu'elle ne peut plus câliner, qu'elle ne peut plus protéger. Elle, la femme enfant, voit l'une de ses poupées se transformer. Elle cherche donc d'autant plus à maintenir Beth telle qu'elle est.

Maintenant que nous avons abordé les traits de caractère de ces personnages, passons maintenant aux fameux passages "dans le futur".

Page suivante : Rêve ou réalité ?

1 2 3 4 5

3 comments

  1. Hélène 25 mars, 2018 at 11:31

    Bonjour, Pourriez vous peut être me confirmer cela, une amie qui a vu ce film au festival de Gérardmer me dit que la fin du film n’est pas la même que celle de celui sorti au cinéma. Est ce vrai et dans ce cas pourquoi censurez la fin de ce film?

  2. Laure rondeau 26 mars, 2018 at 19:27

    Bonjour
    Un film trop pesant sans subtilité avec des personnages trop stéréotypes l ogre et la sorcière comme dans le final du film Martyrs ou la femme qui se suicide est caricaturale
    Dommage

Leave a reply