Les meilleures séries de 2019 sur Netflix, Amazon, HBO...

Les déceptions et ratés de 2019

Chaque année apporte également son lot de déceptions, et comme souvent, c'est rarement avec les nouvelles créations, mais plutôt avec les shows en fin de cycle...

Game Of Thrones saison 8

Est-ce la peine de revenir sur l'échec de la saison 8 de Game of Thrones ? La série star de HBO n'a fait cette année que confirmer les craintes que l'on avait quant à la capacité de l'oeuvre à "survivre" sans le support des livres de George R.R.Martin. D'une complexité politique et un courage qui en a fait son succès durant les 5 premières saisons (avec un sommet à la fin de la 3e), les saisons suivantes n'ont fait que tourner sur place (saison 6 et début de la 7) ou alors bâcler toute la fin de l'histoire (fin de la saison 7 et saison 8).

Des arcs narratifs ont été littéralement passés au mixeur pour pouvoir clore la chapitre GoT (le Roi de la Nuit, la chute de Cersei...) et les revirements des personnages tellement accéléré qu'ils en perdaient toute crédibilité. On pourra toujours pardonner à Benioff et Weiss en se disant qu'ils voulaient finir vite cela pour s'occuper de la suite, et notamment une nouvelle trilogie Star Wars... qu'ils ont abandonné depuis.

Tout n'est cependant pas à jeter dans cette saison, qui a offert de superbes batailles, et une réalisation exemplaire, notamment sur ce magnifique épisode 3, portée par la musique fabuleuse de Ramin Djawari.

Les fans se morfondront en attendant les hypothétiques livres de GRRM qui devraient - peut-être - offrir une fin plus glorieuse à cette saga, les autres seront dans un sens soulagés de pouvoir tourner la page d'une série sympa, mais finalement assez surestimée.

The affair saison 5

Depuis la saison 2, on aime critiquer The Affair. Jamais à la hauteur de son concept et de sa première saison, la série a su conserver une bonne partie de ses spectateurs grâce à ses personnages, leur finesse psychologique et les propos forts qui sont traités au fil des années. Hélas, les intrigues ont bien souvent manqué de finesse, justement, avec des situations et rebondissement parfois pas très malins, voir grossiers. Reste quand même ce beau traitement du mouvement #metoo sur les derniers épisodes, qui ne sauvera pas un final certes émouvant mais assez faible. La série aurait du s'arrêter avec cette saison 4 qui avait su nous surprendre.

Black Mirror saison 5

On se demandait si Black Mirror allait survivre au passage sur Netflix. Et les débuts ont été extrêmement prometteurs !On repense avec émotion à San Junipero de la saison 3 et une saison 4 sympathique et réussie. Malheureusement, 2019 a été un cru clairement moins réussi pour la série d'anticipation de Charlie Brooker.

Bandersnatch, sorti le 28 décembre 2018 (on a le droit de dire 2019 alors ?) propose une vraie nouvelle expérience, intéressante et clairement dans les clous des thématiques de la série. Cependant, si la forme était réussie, le fond se montrait bien moins provoquant / dérangeant que ce à quoi la série nous avait habitué par le passé. On craint alors pour la suite, une fois l'effet "waou" de la forme passée.

Et malheureusement, ce qui devait arriver arriva, et la saison 5 n'a fait que confirmer cette sensation. Alors oui, on pourra rétorquer que ce n'est pas non plus le naufrage de la saison 8 de Game of Thrones, que Stricking Vipers nous rappelle des grands moments de Black Mirror, mais malheureusement, et c'est un fait, cette saison est plus faible que les autres. Moins gênante, moins enlevée en terme d'écriture, elle semble avoir fait le tour de son univers, et finalement ne pas savoir nous proposer quelque chose de nouveau. Un peu comme si le "Black Museum" de clôture de la saison 4, en officialisant le "Black Mirror Universe", l'avait également promis à se morfondre.

The Mandalorian sur Disney+

Que proposer d’autre que de ne pas perdre son temps devant la série de Jon Favreau ? La coqueluche de Disney / Marvel parvient à claquer plus de 10 millions d’euros par épisodes pour ne rien montrer. Ne rien écrire d’intéressant. Ne pas trouver une ligne de dialogue potable. Et ne pas construire d’histoire.

Chaque épisode est monté comme un stand-alone sans trame narrative et seulement avec des personnages fusibles. Mando arrive sur une planète et retard. Il passe boire un café, fracture quelques côtes et s’en retourne dans son vaisseau spatial.

De plus, il n’est pas très futé pour un guerrier de cette trempe. Certaines séquences de combats ou d’escarmouches frôlent littéralement le ridicule. Sans parler des incohérences majeures de mise en scène et simplement des aberrations pures et simples.

Tout ceci est très dommage en particulier car la mascotte de la série The Mandolarian, le fameux bébé Yoda, n’est pas sans charme. Il y aurait tellement de choses à dire ou à écrire autour de lui, plutôt que d’en faire un permanent personnage comique.

En conclusion, piochez donc dans ce Top des séries 2019 autre chose que la soupe Star Wars de Disney+. Il y a largement plus intéressant !

1 2 3

Leave a reply