US explications du film et de la fin

Critique sociale de l'Amérique

Us = nous = United ­States

Jordan Peele aime dénoncer les dysfonctionnements sociaux / culturels des USA avec un humour noir et corrosif. Il l'avait déjà prouvé dans "Get Out" et "Us" n'est pas en reste. Véritable satire du système américain, le film oscille constamment entre parallélisme et mise en abime de cette société malade, avec pour fond le thème de la lutte des classes. 

Le film débute sur deux éléments capitaux pour la suite de l'intrigue: un texte expliquant la présence de milliers de kilomètres d'anciens réseaux de métros et conduits abandonnés et une publicité pour la Hand Across America (une chaîne humaine de dons des années 80 qui s'est avérée être une semi arnaque), la dernière qu'Adelaide regardera avant de partir à la fête foraine avec ses parents. 

Ces réseaux souterrains sont d'abord connus pour être des refuges de sans abris aux USA. Dans le film, c'est là où sont stockés et cachés tous les doubles fous des habitants, forcés de vivre sans lumière et de se nourrir de chair crue de lapins albinos, alignés dans des clapiers à l'instar de ceux qui les consomment. Ils ne sont pas doués de langage et peuvent seulement grogner ou crier tel des bêtes. Red (ou plutôt Adélaide) est la seule capable de pouvoir s'exprimer, difficilement cependant, car elle provient de la surface. Ces doppelganger représentent l'inconscient sombre, violent et fou de leurs "possesseurs" se trouvent être des prédateurs particulièrement efficace, n'hésitant pas à éradiquer sans le moindre remord leurs "facettes" sociables, éduquées et logiques. Pourtant, à l'inverse des humains à la surface, ces derniers, rebuts de la société, parviennent à réellement faire front commun en formant littéralement la fameuse chaîne humaine de la Hand Across America, respectant la vision de Red, "car après tous nous sommes tous américains".

Une femme (un pays) avec deux visages

Le "rêve américain" en prend également pour son grade, par la présence des personnages de la famille Tyler, condensé de ce que la "réussite" peut offrir de pire : une mère ancienne modèle devenue alcoolique et irascible, un père crâneur adepte des équipements derniers cris, toujours prêt à titiller Gabe pour mieux prouver sa "supériorité", et deux adolescentes jumelles  limitées, pestes et soudées comme des siamoises. Hormis Gabe, tout l'autre pan de la famille Wilson déprécie cette compagnie imposée par le patriarche, étant prêt à tout pour ressembler, autant que se peut à son "ami" (quitte à acheter un bateau en ruine pour l'impressionner mais qui au final se verra être un allié précieux pour déglinguer du doppelganger. Le consumérisme compulsif a parfois du bon... Quand on s'y attend le moins!). Au final, les premiers seront zigouillés par leurs doubles dans une scène sanglante qui tournera au comique grâce à l'aide de ces fameux assistants connectés n'aidant au final qu'à mettre une chouette bande son aux meurtres perpétrés.

Page suivante : Explication du twist final

1 2 3 4 5

14 comments

  1. Wahid 24 mars, 2019 at 00:40

    Je pense que sur la dernière scène le fils comprend qu’il à du être échanger petit suite à un accident dû à sa passion pour les briquets et allumettes à l’insu du père et de la sœur. Sur le siège passager je pense qu il a compris d’où cette façon de regarder sa mère. Elle a du l’echanger En cachette

  2. Marcopolo 24 mars, 2019 at 21:18

    Ta rien compris wahid!il comprend que sa mere est une meuf den bas dou son regard

  3. Mmae 25 mars, 2019 at 07:03

    Pour moi il y a référence à John Carpenter et en particulier le Prince des ténèbres

  4. Kakahuete 25 mars, 2019 at 18:03

    Pareil que marco polo pour moi la mere vient des tenebres et le petit a compris voila pk il regarde la mere et kel souris a la fin 👍🏿

  5. Caca pipi 29 mars, 2019 at 00:00

    Le nom de Jason fait référence à vendredi 13. Tout comme dans le film vendredi 13, le double de Jason a été brulé au visage et celui-ci porte un masque!
    Bisous les michtos

  6. zero 30 mars, 2019 at 20:44

    Sinon quelqu’un peut m’expliquer comment marchent les doubles parce que je comprends rien. A des moments on nous montre qu’ils sont qu’une copie des originaux et sont contraints à réaliser les mêmes mouvements qu’eux. Mais pendant une bonne partie du film ils réalisent leurs propres mouvements.
    Du coup ils bougent par eux-mêmes ou par mimétisme ? J’ai plus l’impression que c’est une facilité scénaristique et que quand l’auteur veut les faire imiter les mouvements, il le fait par effet de style ou pour faire avancer le scénario (comme le clone de Jason qui va dans le feu).

  7. Me 1 avril, 2019 at 01:40

    Ouais l’histoire des clones là, c’est pas clair. Donc la femme a eu le même mari puis les mêmes enfants que celle d’en haut.. Par contre pour les mimes je pense qu’ils ont cessé lorsqu’ils ont pris la petite comme guide. Enfin je ne sais pas..

  8. Helo 1 avril, 2019 at 14:47

    Il y a aussi le fait que la gamine ait été étranglée…
    C’est pour ça qu’elle a une voix cassée quand elle grandit ?

    Est-ce qu’on peut y voir une métaphore de la manière dont les puissants écrasent les plus faibles ?

    Littéralement, ce serait pas une image pour illustrer l’expression “faire taire quelqu’un”?

  9. Loic 21 avril, 2019 at 10:06

    Ce réalisateur me rend dingue. Il donne une âme à son film un message qui démontre l inconscience et la bêtise de l humain à travers des histoire encore jamais travaillé de cette façon la. Chaque fois impossible de comprendre exactement ce qu’il se trame C est juste magique

  10. Krueger 23 avril, 2019 at 18:34

    C’est une super critique du film, bravo. Ça fait plaisir de lire un article aussi travaillé. Ce film pêche par ses justifications à outrance et pas forcément crédibles ou nécessaires. Mais il faut lui reconnaître quil extrêmement bien réalisé et divertissant. Très bon film de genre comme on en voit rarement.

  11. Robine Ocheane 25 mai, 2019 at 17:06

    Superbe explication par contre pk ajouter marvel a ta critique vraiment sa servais rien juste a montrer quel type de personne tu est : “marvel j’aime pas car tout le monde aime” (un j’aime pas car tt le monde aime)

  12. Vaness 7 juillet, 2019 at 16:46

    Pour ma part, j’ai vu quelques connotations à Alice aux pays des merveilles: l’autre monde, le lapin etc…

Leave a reply