US explications du film et de la fin

Explication de la fin du film

Alors que Jason déjoue un piège mortel tendu par Pluto (son double) à sa famille et met ce dernier hors d'état de nuire, il se fait enlever par Red, qui l'emmène dans les sous sols où étaient parqués les doppelganger et où tout a débuté. Adelaide décide donc de s'y rendre seule, repassant par l'attraction aux miroirs où avait eût lieu sa première rencontre avec Red. Cette dernière s'y retrouve plutôt aisément et se confronte à son double, qui la mettra très vite en difficulté et qui expliquera comment, par l'intermédiaire d'une danSe exécutée conjointement avec Adelaide à la surface, elle a réussi, enfant à devenir la figure de proue des doppelgangers et à inspirer son plan de massacre à la surface. Elle sera finalement poignardée à mort par une Adelaide au comportement semblant finalement bien plus proche des expériences ratées du gouvernement que l'on ne pouvait l'imaginer. Elle récupérera alors Jason, caché dans un casier et n'ayant rien raté de la scène, pour le remettre en sécurité à la surface afin de continuer à fuir avec sa famille. Cependant, Jason a de son côté compris la vérité entourant les raisons de la quête vengeresse de Red contre sa mère : Elle est en fait le double souterrain ayant pris la place de la véritable Adelaide, étranglée, enlevée et menottée dans les sous sols au début du film. C'est pour cela que petite, en revenant de l'attraction des miroirs, elle était "devenue" mutique.

Une famille pas très bavarde

Cela explique aussi pourquoi Red est la seule à être douée de parole, et pourquoi elle est bien plus consciente et intelligente que les autres doubles, ayant pu les influencer et les faire remonter à la surface dont elle provenait, mais également pourquoi Adelaide se montrait parfois presque tendre avec les doubles de ses enfants.

Ainsi, "Adelaide", ayant compris la folie dans laquelle elle évoluait sous terre, a sacrifié une victime innocente afin de lui voler sa vie et pouvoir évoluer dans un environnement "sain".  Le dernier plan du film représente la gigantesque ligne humaine de doubles se tenant la main au travers des USA, surveillée par les hélicoptères de l'armée. La vision de Red a finalement été accomplie.

Une fois que l'on a découvert ce twist, on comprend mieux de nombreux aspects de la partie du film. On peut s'interroger sur la pertinence de ce twist par rapport au propos global du film et à l'intention intiale du réalisateur, par contre, il offre un regard intéressant, plus émouvant, à certaines séquences lors d'un second visionnage. Les premières scènes entre les deux Adélaïde ne sont-elles pas profondément tristes une fois que l'on connait la vérité ?

Outre le twist un peu grossier, le principal regret que l'on peut avoir par rapport à cette fin est ce monologue hyper explicatif de l'Adelaide remontée du souterrain, Red à celle qui vit à la surface. Beaucoup de choses sont trop expliquées par le texte alors que l'image pourrait largement suffire. Cette longue explication a d'ailleurs été ajoutée assez tardivement dans le process de post-production, peut être suite à des projections test, et on peut sincèrement regretter ce choix !

Page suivante : les influences du film

1 2 3 4 5

16 comments

  1. Wahid 24 mars, 2019 at 00:40

    Je pense que sur la dernière scène le fils comprend qu’il à du être échanger petit suite à un accident dû à sa passion pour les briquets et allumettes à l’insu du père et de la sœur. Sur le siège passager je pense qu il a compris d’où cette façon de regarder sa mère. Elle a du l’echanger En cachette

  2. Marcopolo 24 mars, 2019 at 21:18

    Ta rien compris wahid!il comprend que sa mere est une meuf den bas dou son regard

  3. Mmae 25 mars, 2019 at 07:03

    Pour moi il y a référence à John Carpenter et en particulier le Prince des ténèbres

  4. Kakahuete 25 mars, 2019 at 18:03

    Pareil que marco polo pour moi la mere vient des tenebres et le petit a compris voila pk il regarde la mere et kel souris a la fin 👍🏿

  5. Caca pipi 29 mars, 2019 at 00:00

    Le nom de Jason fait référence à vendredi 13. Tout comme dans le film vendredi 13, le double de Jason a été brulé au visage et celui-ci porte un masque!
    Bisous les michtos

  6. zero 30 mars, 2019 at 20:44

    Sinon quelqu’un peut m’expliquer comment marchent les doubles parce que je comprends rien. A des moments on nous montre qu’ils sont qu’une copie des originaux et sont contraints à réaliser les mêmes mouvements qu’eux. Mais pendant une bonne partie du film ils réalisent leurs propres mouvements.
    Du coup ils bougent par eux-mêmes ou par mimétisme ? J’ai plus l’impression que c’est une facilité scénaristique et que quand l’auteur veut les faire imiter les mouvements, il le fait par effet de style ou pour faire avancer le scénario (comme le clone de Jason qui va dans le feu).

  7. Me 1 avril, 2019 at 01:40

    Ouais l’histoire des clones là, c’est pas clair. Donc la femme a eu le même mari puis les mêmes enfants que celle d’en haut.. Par contre pour les mimes je pense qu’ils ont cessé lorsqu’ils ont pris la petite comme guide. Enfin je ne sais pas..

  8. Helo 1 avril, 2019 at 14:47

    Il y a aussi le fait que la gamine ait été étranglée…
    C’est pour ça qu’elle a une voix cassée quand elle grandit ?

    Est-ce qu’on peut y voir une métaphore de la manière dont les puissants écrasent les plus faibles ?

    Littéralement, ce serait pas une image pour illustrer l’expression “faire taire quelqu’un”?

  9. Loic 21 avril, 2019 at 10:06

    Ce réalisateur me rend dingue. Il donne une âme à son film un message qui démontre l inconscience et la bêtise de l humain à travers des histoire encore jamais travaillé de cette façon la. Chaque fois impossible de comprendre exactement ce qu’il se trame C est juste magique

  10. Krueger 23 avril, 2019 at 18:34

    C’est une super critique du film, bravo. Ça fait plaisir de lire un article aussi travaillé. Ce film pêche par ses justifications à outrance et pas forcément crédibles ou nécessaires. Mais il faut lui reconnaître quil extrêmement bien réalisé et divertissant. Très bon film de genre comme on en voit rarement.

  11. Robine Ocheane 25 mai, 2019 at 17:06

    Superbe explication par contre pk ajouter marvel a ta critique vraiment sa servais rien juste a montrer quel type de personne tu est : “marvel j’aime pas car tout le monde aime” (un j’aime pas car tt le monde aime)

  12. Vaness 7 juillet, 2019 at 16:46

    Pour ma part, j’ai vu quelques connotations à Alice aux pays des merveilles: l’autre monde, le lapin etc…

Leave a reply