Critique Pacific Rim de Guillermo Del Toro

Depuis quelques années, les geeks s'enflamment sur un film de science fiction et font monter le buzz. L'année dernière c’était Prometheus. Il y a deux ans c'était Tron Legacy. Cette année, c'est Pacific Rim et ses combats entre robots géants et monstres tout droit sortis de Godzilla qui excitent la toile. Réalisé par Guillermo Del Toro, le film a de nombreux atouts pour convaincre. Verdict ci-dessous.

Synopsis du film

Surgies des flots, des hordes de créatures monstrueuses venues d’ailleurs, les «Kaiju», ont déclenché une guerre qui a fait des millions de victimes et épuisé les ressources naturelles de l’humanité pendant des années. Pour les combattre, une arme d’un genre nouveau a été
mise au point : de gigantesques robots, les «Jaegers», contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie grâce à une passerelle neuronale baptisée le «courant». Mais même les Jaegers semblent impuissants face aux redoutables Kaiju.
Alors que la défaite paraît inéluctable, les forces armées qui protègent l’humanité n’ont d’autre choix que d’avoir recours à deux héros hors normes : un ancien pilote au bout du rouleau (Charlie Hunnam) et une jeune femme en cours d’entraînement (Rinko Kikuchi) qui font équipe pour manoeuvrer un Jaeger d’apparence obsolète. Ensemble, ils incarnent désormais le dernier rempart de l’humanité contre une apocalypse de plus en plus imminente…

La critique du film

Pacific Rim démarre en trombe. L'introduction est excellente, prend aux tripes et n'est pas sans rappeler celle que J.J. Abrams nous avait offert sur son reboot de Star Trek il y a quelques années. Après une courte intro presque sous forme de found-footage, le héros principal et son frère sont introduits dans le cadre d'un combat assez impressionnant. Si le personnages semblent stéréotypés, ils ont suffisamment de charisme pour convaincre.

Une fois passée cette introduction assez éblouissante, le film prend son temps. On pourrait presque parler d'un certain manque de rythme. Mais c'est surtout qu'on attend avec impatience de revoir un Jaeger (le nom donné aux robots géants) en action. En attendant, on découvre de nombreux personnages, parfois un peu caricaturaux mais tous travaillés un minimum et agréables à suivre. Surtout, chacun a le droit à un minimum de background et d'épaisseur pour que l'on s'intéresse à lui.

Robot dans Pacific RimLe scénario est assez simple, mais Guillermo del Toro s'est évertué à le rendre intéressant par de nombreux détails et des personnages vraiment attachants. Surtout, le background de cet univers est lui aussi assez complexe. Les robots géants ne sont pas de simples robots et nécessitent une utilisation assez complexe. Deux personnes sont nécessaires pour le contrôler. Et ces deux personnages partagent leurs souvenirs et sentiments. De quoi créer des situations particulièrement intéressantes et complexes. Sur ce premier film, je pense que le concept n'a pas été exploité au maximum mais il offre quand même quelques bonnes situations. Même les geeks de services, deux scientifiques dont les théories s'opposent, apportent vraiment de nombreuses choses à l'intrigue et ne sont pas juste là pour avoir un geek de service comme souvent dans les blockbusters aujourd'hui (qui a dit Star Trek ?)

Les monstres aussi ne sont pas simplement là sans aucune explication (qui a dit Cloverfield ?). Leurs intentions, leurs origines et leur mode de fonctionnement sont expliqués au fur et à mesure du film, sans rien vouloir nous cacher ni laisser du suspense pour une éventuelle suite. Enfin, cerise sur le gâteau, Ron Perlman nous offre un second rôle particulièrement réussi.

Coté visuel, et c'est assez rare que l'o ndise ça chez Oblikon, le film est à voir en 3D. Del Toro utilise le relief et la profondeur avec une intelligence rare et à aucun moment on est gênés par les effets à l'écran. Le style visuel du film se veut très sombre et fluo. C'est assez original et dans un ville comme Hong Kong ou de nombreux évènements du film se déroulent, cela colle bien ) l'ambiance. Néanmoins, je mettrais tout de même un bémol aux combats. Ils sont plutôt agréable à regarder mais ce coté sombre et un découpage somme toute assez rapide nuisent à la lisibilité de l'ensemble. Je pensais que Del Toro pourrait détrôner le maître, mais Michael Bay reste un cran au-dessus, notamment lorsque l'on pense aux combats qu'il avait réalisé pour Transformers 3.

Quoiqu'il en soit, Pacific Rim est un excellent film et clairement l'un des meilleurs blockbusters de l'année. On espère vraiment qu'il rapportera suffisamment d'argent à la Warner pour que celle-ci développe une suite, toujours avec Del Toro aux commandes.

La bande annonce du film

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour contribuer au développement des articles et théories ! Vos avis sont toujours appréciés et sont bien sûrs lus par la Redak Oblikon ! Et qui sait, peut-être que votre opinion sera la prochaine grande analyse d'un film ou d'une série.

Critique Pacific Rim de Guillermo Del Toro

Ce sujet a 2 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  cavelier, il y a 4 ans et 10 mois.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
Répondre à : Critique Pacific Rim de Guillermo Del Toro
Vos informations: