Blade Runner : explications du film et de la fin

Attention : ci-dessous, vous pouvez lire une analyse de Blade Runner réalisé en 1982 par Ridley Scott. Pour sa suite, sortie en 2017, c'est par là que ça se passe : Explications de Blade Runner 2049

En 1982, Harrison Ford a le vent dans le dos après les succès des Aventuriers de l’Arche Perdue et l’Empire contre-attaque. En même temps, Ridley Scott sort du succès d’Alien en 1979. Nos deux compères vont donc se retrouver pour un film qui deviendra un mythe du cinéma : Blade Runner.

Blade Runner est sans conteste l’un des chef d’oeuvre de Ridley Scott qui a su avec brio adapter le roman de Philip K.Dick « les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?» (Does Android dream of electric sheep ? en VO). Seconde incursion de Scott après le succès d’Alien, c’est aussi un rôle mythique qui sera attribué à Harrison Ford après les deux premiers Star Wars et les Aventuriers de l’arche perdue.

Harrison Ford

Blade Runner a marqué les esprits par son univers dystopique parfaitement mis en scène par Scott, ainsi que par sa finesse d’analyse et les questionnements qu’il pose vis-à-vis du genre humain et des progrès de la robotique. Les multiples versions du film (cinéma en 1982, director’s cut en 1992 et final cut en 2007) n’ont fait que d’ancrer le mythe, montrant toutes les subtilités et facettes d’un même film, et comment un réalisateur pouvait revenir sur une oeuvre en la magnifiant (clin d’oeil goguenard à Georges Lucas).

Retour donc sur un chef d’oeuvre ultime de la SF avec notre analyse de Blade Runner de Ridley Scott avec Harrison Ford ! Au programme, les différentes versions donc, mais aussi une analyse sur Deckard et les Replicants, des explications sur l'Origami, des reflexions sur les thèmes principaux du film et des théories sur les grands mystères. Sans oublier la transition vers la suite Blade Runner 2049, avec trois courts-métrages explicatifs.

Evidemment, cette analyse est comme toujours 100% SPOILERS !

Page suivante : Comparaison des différentes versions

1 2 3 4

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :