ARQ : analyse du film et explication de la fin

Les références externes du film ARQ !

Le thème des boucles temporelles

Au final, le scénario de base de ARQ n'est pas très original. Il fait énormément penser au film d’Harold Ramis : Un Jour sans fin. Au lieu de s’endormir, il faut ici attendre la fin de la minuterie de l'ARQ, et au lieu du réveil chantant Sonny & Cher, c’est ici la mémoire perturbée qui déclenche le réveil. Nous pensons bien sûr aussi au film plus récent Edge Of Tomorrow, qui reprend le même schéma de journée qui se répète indéfiniment. Vous pouvez d'ailleurs lire notre analyse du film Edge Of Tomorrow.

L’œuvre littéraire de Philip K.Dick : "L’Homme doré" peut aussi être une référence dans le sens où les héros de ARQ tentent de reproduire le même schéma, le même parcours que la boucle précédente en anticipant les réactions des autres. La différence étant que ces boucles peuvent varier du fait de la mémoire que les autres récupèrent... En un sens, c'est assez proche du film Next avec Nicolas Cage.

ARQ_explication_fin

La mythologie

En soi, le nom de l'ARQ est déjà expliqué : "Arcing Recursive Quine". Cependant, une autre interprétation peut voir le jour autour du Livre de la Genèse, commun aux religions Juives et Chrétiennes. En effet, lorsque Noé construit sa grande Arche, celui lui permet de sauver tous les animaux du monde d'une gigantesque innondation perpétuée par Dieu. En anglais, l'Arche de Noé est "Noah's Ark". ARCHE = ARK = ARQ. L'invention de Renton pourrait-elle sauver le monde de la dévastation en apportant une rupture technologique libérant les Hommes de la déstruction menée par la TORUS Corporation ?

ARQ, les mathématiques et le nombre Pi

tore_torus_corporation_maths_arq_explicationLe nom TORUS n'est pas à prendre à la légère ! En mathématiques françaises, Torus est traduit par "Tore". "Un tore est un solide géométrique représentant un tube courbé refermé sur lui-même" (merci Wikipédia). Le tube courbé refermé sur lui-même ne serait-il pas une représentation imagée ou symbolique des boucles temporelles et des protagonistes enfermés dedans, hors du temps qui s'écoule par ailleurs ?

Chaque boucle temporelle dure exactement 3:14:15. Est-ce un hasard que cela corresponde au cinq premiers chiffres de "pi", ou le rapport de la circonférence d'un cercle à son diamètre. Plus étonnant encore, la maison de Renton est entourée par cercle maison représentant les limites de de la boucle temporelle. N'oublions pas que "Pi" est aussi un nombre irrationnel avec un nombre infini de chiffres décimaux après la virgule, ce qui dans le film peut signifier la nature infinie de la boucle de temps... Qui pense encore que cela peut être du au hasard ?

Explication de la fin du film ARQ

Nous l'avons vu : la prise de conscience des capacités de l'ARQ par Renton et Hannah est progressive et s'améliore au fil des boucles, pour malheureusement être réinitialisé à la fin de la neuvième boucle. Lors de la fin de la neuvième boucle, Renton et Hannah décident de s'envoyer un message vidéo : "Ecoutez attentivement ! TORUS vous a trouvé ! Emportez l'ARQ au BLOC et ayez confiance en Hannah !". Ce message est partie intégrante de la boucle car nous le découvrons déjà lors d'une des boucles de la séquence. Sauf qu'aucun d'entre eux ne semble se souvenir de l'avoir enregistré...

Ce qui est cependant étonnant, c'est que dans la séquence finale, la tendance est inversée : c'est Hannah qui se réveille en première ! Alors qu'auparavant, sur l'intégralité des neuf boucles temporelles, c'était Renton qui était leader.

Notre hypothèse : Hannah se souvient de la séquence précédente

Dans la dernière scène du film, Hannah se réveille avant Renton, apparemment se souvenant d'événements de la séquence précédente de boucles. Son état au réveil suggère en effet bien plus que le souvenir de mauvais rèves... Cela pourrait suggérer qu'ils vont enfin pouvoir changer les choses en leur faveur, et qu'ils pourraient enfin réussir à apporter l'ARQ au BLOC avant d'être attaqué par TORUS et que la séquence se réinitialise...

 

ARQ 2 : la suite ?

Tony Elliott parvient, en 1h30 de film, a nous faire adhérer à son univers, à l'existance de la TORUS Corporation, au mouvement de résistance du BLOC. Il réussit sans rien montrer du monde extérieur, le film étant un pur huit-clos. Cela présage de bonnes choses si une suite était à venir. Il pourrait facilement s'agir d'un film plus ambitieux sur le monde extérieur et la guerre qui fait rage.

Cela ressemblerait un peu à un Terminator, mais qu'importe, ARQ est déjà de bonne facture !

1 2 3

Leave a reply