Westworld : explications et théories de la saison 1

Les différents mondes de Westworld

Qu'est-ce-que Westworld ?

De quoi est constitué le monde de Westworld ? Si au début le monde nous rappelle évidemment très fortement la Matrice du mythique Matrix des frères/soeurs Wachowski (retrouvez notre analyse ici), la taille des robots dans "la vraie vie" et leur remisage nous laisse à penser que finalement, Westworld est plus un univers clôt (à la manière de The Island ou du Village de M.Night Shyamalan) qu'un univers virtuel tel que la Matrice. Pour autant, le monde ne semble pas continuer en l'absence des visiteurs, façon "MMORPG" pour les amateurs de jeux vidéos, mais plutôt sous forme de scénario qui se répètent encore et encore, plutôt à la façon d'un Call of Duty. Il s'agit d'un monde ouvert, oui, mais pas permanent.

Il reste une interrogation, quel est le rythme de reboot de l'univers ? Le début de l'épisode pilote laissait supposer que c'était chaque jour, mais rien ne le confirme vraiment non plus. Pour ce qui est des scripts, ils évoluent légèrement en fonction des comportements des humains. Ainsi, dans certaines situations, Teddy n'a pas l'occasion de retrouver Dolores puisqu'il sert de guide, à l'extérieur de la ville.

Les autres mondes du parc (SouthWorld ou SamouraiWorld ?)

Selon des propos tenus par les hommes du centre, il y aurait des centaines de scénario et 1400 visiteurs dans le parc. Lorsqu'il est suggéré de retirer les robots victimes de la mise à jour, il est mentionné que cela concernerait 10% des robots, soit 200 par scénario. En faisant quelques petits calculs vite fait, on réalise vite qu'il y aurait plus de 200 000 robots en service, sans compter ceux stockés dans la base. De quoi faire une bien belle armée.

On ne sait en revanche pas à quoi ressemblent les autres mondes, ni si ils seront explorés dans la future saison. Dans le film de 1993, il y avait aussi un monde médiéval et un monde dans la Rome antique. L'épisode 10 nous permet d'avoir un aperçu d'un autre monde. On ne le découvre pas directement, mais Maeve, Hector et Armistice, lorsqu'ils explorent la base, traversent des salles remplies de samourais. On peut donc imaginer qu'un monde comme celui-ci existe, mais rien ne confirme qu'on le verra par la suite. Le logo de cet autre monde est clairement un "SW", comme pour SouthWorld ? Ou SamouraiWorld ? Le premier tient mieux, du fait de la logique Nord/Sud/Est/Ouest. Quatre parcs ? Quatre styles différents ? NorthWorld, SouthWorld, EastWorld et bien sûr, WestWorld ?

Le monde "réel"

Westworld-robot_genesisA l'opposé de Westworld, le monde réel semble lui sombre, noir, comme dans un building ou un sous-sol. La sortie en extérieur de Virginia Pittmann confirme que le centre de "gestion" des robots se ferait en-dessous du terrain du Westworld, à la manière de The Island et/ou du monde du Truman Show.

Et quid du reste du monde ? serons nous limités à la base où allons-nous voir d'où viennent les visiteurs, un peu comme les flash-back de Lost ? La fin de la saison 1 et le passage de Maeve dans le train pouvait nous laisser espérer découvrir le monde extérieur, mais son choix de quitter le train ouvre plutôt la perspective à la découverte d'autres mondes. Découvrira-t-on le monde extérieur par l'intermédiaire de William, Delos ou quelqu'un d'autre ?

Page suivante : les théories pour la saison 2

N'hésitez pas à réagir en commentaires pour alimenter le débat de vos idées !

1 2 3 4 5

14 comments

  1. Stephanie 6 octobre, 2016 at 17:24

    Oh làlà moi qui ai laissé tomber GOT après 2 épisodes et demi… je ne vais pas m’en sortir avec cette série mdr ! Elle a l’air super bien pourtant 🙂

  2. MM62 12 octobre, 2016 at 10:29

    J’ai le sentiment que cette série traite des dessous du mythe fondateur des américain, c’est à dire le massacre des premiers habitants de l’Ouest américain, les indiens. Le crime ontologique sur lequel s’est bâtie la société américaine et qui a été refoulé.
    Depuis 30 ans, l’homme en noir veut accéder à un niveau caché du jeu à travers un labyrinthe qui pourrait être celui de la mémoire collective américaine (représenté sous le scalp du croupier indien). Toutes les victimes (indiens, noirs, mexicains) des blancs connaissent ce niveau et prétendre ne pas le connaître, sans doute pour empêcher l’homme blanc (en noir) d’y accéder…
    Voilà mon hypothèse pour cette série, qui a l’air prometteuse…

  3. Daniel 17 octobre, 2016 at 16:56

    Aucun des auteurs de cet article ne dit clairement que c’est la simple adaptation en série du film éponyme “Westworld” de 1973 avec Yul Brynner ???

  4. PR0fET 14 décembre, 2016 at 20:57

    Une remarque à faire par rapport a une série sci-fi dans un monde de robot ultra connecté (surement du 4G :), j’aurais aimais plus d’imagination par rapport au dévoilement de la conscience chez un robot. Pourquoi chercher à détruire l’humain et non pirater les ordinateurs et serveurs réseaux par leur simple conscience. A l’aube des « objets connectés », et du « Hackerisme », je pense qu’il aurait fallu un peu plus pousser la démarche de Maeve ou Dolores en piratant le code par la pensée. Décidément ces robots sont trop humanisés, et ne découvrent pas leur potentiel réel, mais plutôt une pseudo liberté pour être pire que les humains…

  5. grace 17 décembre, 2016 at 02:32

    De vinci*
    Il a été peint au 16 ème siècle dans la chapelle sixtine.
    Merci de corriger, sinon bonne analyse en dehors de ça.

  6. Perlinpingpong 20 septembre, 2017 at 16:13

    Super analyse, je viens de comprendre que je n’avais compris que la moitié des twists 😀 (Wyatt = Dolores, notamment…cela dit pour un épisode final de cette ampleur (1h30 ! et que de rebondissements !), ça méritait mieux qu’un visionnage paupières mi-closes à 4h du mat…). Un peu complexe tout ça au final, même après un second visionnage du 1er épisode. Les temps et les différentes “versions” des personnages semblent enchevêtrés tout le long des 10 épisodes. Ça mériterait un deuxième visionnage complet de la série pour tenter de remettre les dialogues dans les bonnes timelines (notamment ceux entre Arnold/Bernard et Dolores), et les comprendre plus finement aussi évidemment (les voix qu’entend Dolores, les mystérieuses répliques de l’homme en noir pour ne citer qu’eux…)
    NB : Votre fonction toute POURRIE qui recharge la page toutes les 2mn fait perdre les commentaires en cours d’écriture… pas cool… ça passe l’envie d’écrire un commentaire, c’est quand même dommage (Ça m’a pas passé l’envie d’écrire celui-là mais tout le monde ne s’acharne pas comme moi j’imagine).
    Ceci étant dit merci au rédacteur pour cette belle analyse.

  7. Héloïse 20 mai, 2018 at 22:15

    Mille ans plus tard. Je crois avoir compris une bonne partie de la timeline, mais un truc reste impossible pour moi : comment c’est possible que Dolores se souvienne de l’homme en noir au moment de se faire violer, que ce souvenir similaire l’aide à s’enfuir, et qu’ensuite elle tombe sur William aka l’homme en noir en puissance ? là j’avoue, mon cerveau explose !

  8. GTW 14 juin, 2018 at 17:48

    Bonjour,
    il me semble que dans vos références il manque celle à Philip José Farmer:
    Les thèmes et l’ imaginaire de La Saga des Hommes Dieux me semblent être
    en résonnance avec WestWorld: Ah! . . . les portes, les labyrinthes . . .
    Je me demande si Michël Crichton n’ a pas lu cette série de PJF.

Leave a reply