Watchmen : explications de la série, du comic book et du film

Analyse du comics Watchmen

Si Watchmen fut un tremblement de terre dans l’univers des comics en 1986, c'est essentiellement dû au travail d’Alan Moore pour présenter les points faibles des super-héros. Jamais auparavant il était question de super-héros qui tuent de sang-froid, violent ou se rebellent contre les populations. Doté d’un grand nombre d’axes de lecture, il est impossible de réaliser une analyse complète de l’oeuvre. Nous allons donc tenter d’en éclaircir les principaux mystères afin de mieux se préparer à la série TV.

Les histoires dans les histoires

La première force de Watchmen réside dans les diverses histoires racontées dans l'œuvre. Si la trame narrative principale est structurée autour de l’enquête sur la mort du Comédien, beaucoup d’histoires secondaires sont contées.

On pense déjà, et c’est bien normal, aux origin stories des personnages principaux. On y trouve pêle-mêle l’histoire de Dan Dreiberg (le second Hibou), Laurie Juspeczyk (le second Spectre Soyeux) et ses histoires complexes avec sa mère, Walter Kovacs (Rorschach), Dr Manhattan et Adrian Veidt (Ozymandias).

Mais en plus de cet arc narratif, on retrouve l’arc narratif des Minutemen qui étaient les premiers vigilantes (le Hibou, le Spectre Soyeux, le Comédien, Captain Metropolis, Hooded Justice, Silhouette, Dollar Bill et Mothman).

Cela ne suffisant pas, on peut aussi lire dans l'œuvre un certain nombre de documents historiques permettant de situer l’histoire, le monde des Watchmen. Et enfin, cerise sur le gâteau, le roman graphique nous permet de suivre Tales of the Black Freighter (les Contes du vaisseau noir) BD de piraterie lue par un personnage secondaire durant le principal arc narratif.

Le plan d’Ozymandias pour rétablir la paix dans le monde

Mais revenons en à l’essentiel : l’enquête de Rorschach autour du meurtre du Comédien. Là où le justicier s’inquiétait de voir une vengeance envers les masques, il découvrira avec le Hibou, le Spectre Soyeux et Dr Manhattan un réel plan machiavélique d’Adrian Veidt pour rétablir la paix dans le monde.

Monde qui va mal dans l'œuvre, n’étant qu’à quelques actions de l'anéantissement nucléaire. La stratégie de Veidt est simple : s’arranger pour que le monde découvre un nouveau danger plus grand encore, et que les nations se liguent contre lui. Pour cela, il fera venir grand nombre de scientifiques dans sa base en Antarctique pour créer un monstre gigantesque, supposément extraterrestre, qu’il fera atterrir en plein Manhattan, provoquant alors des millions de morts. Face à ce danger mondial, l’URSS, les USA et les autres états ne pourront que se liguer et faire la paix afin d’assurer la survie de l’espèce humaine.

Sauf que son plan pose un risque majeur : la présente du Dr Manhattan qui a les moyens de lutter contre ce monstre, et donc d’éviter cette paix nécessaire entre les pays du monde. Pour cela, il montera donc un plan complexe, rendant le Dr Manhattan fautif de créer des cancers dans son entourage. Comptant sur la psychologie de Manhattan pour quitter la Terre à ce moment, il aurait donc les mains libres. Seul le Comédien était un danger, car il avait vu ce qui se tramait, rendant donc Ozymandias dans l’obligation de le tuer.

Voyant le succès du plan de Veidt, Dreiberg, Laurie et Dr Manhattan s’accordent pour ne rien révéler. Ce qui n’est pas de l’avis de tous...

Le sacrifice de Rorschach

Effectivement, Rorschach n’est pas homme de compromis, et malgré le succès du plan d’Ozymandias, il souhaite révéler au monde cette supercherie. Ce souhait de ne jamais se laisser compromettre est expliqué par son histoire, et notamment ce drame sordide où il enquête sur un meurtre d’une petite fille que le tueur a fait dévorer par ses chiens.

Cependant, Ozymandias, comme les autres Watchmen, refusent de le laisser partir et donc compromettre, sous l’autel de la vérité, la paix nouvelle obtenue. C’est ainsi que Dr Manhattan fera face une dernière fois à Rorschach, lui faisant comprendre qu’il n’a pas le choix, c’est le silence ou la mort. Refusant le silence, Rorschach sera donc tué par le Dr Manhattan.

Nous ne savons pas la suite, mais si Walter Kovacs est mort, son « oeuvre » lui survit. Son journal intime retraçant toute l’histoire, et émettant l’hypothèse du plan d’Ozymandias, a été transmis à un journal. Journal qui est à la recherche d’un article dans un monde où la paix ne fait pas vendre, à tel point qu’ils en sont à regarder le courrier des lecteurs... où se trouve le journal de Rorschach.

Page suivante : Explication du film

1 2 3 4 5 6

Leave a reply