Analyse Oblivion : un film de science fiction sous influences

Explications du symbolisme d'Oblivion

Le Tetrahedron n'est pas uniquement là pour faire joli. Il a une symbolique très forte, notamment aux États-Unis. En effet, sur les billets de 1 dollar... figure une pyramide, avec au sommet un œil. Il s'agit de l’œil de la providence, représentation de dieu exerçant sa surveillance de l'humanité.

On retrouve cet œil et cette forme pyramidale à la fin du film, au sein même du vaisseau Tetrahedron. C'est la représentation "physique" de Sally, l'intelligence extraterrestre. Un premier niveau de lecture est de considérer ce Tetrahedron, cette menace extraterrestre, comme une métaphore de la religion. Le héros va s'émanciper de cette religion qui l'oblige bêtement à faire et ne pas faire certaines choses. Jack Harper va s'opposer aux croyances qui lui sont imposées et découvrir le libre arbitre. Une première analyse sympathique bien qu'un peu banale.

One dollar

On peut en effet aller plus loin et revenir à la présence de l’œil providence sur le Dollar. Le Tetrahedron du film est retourné, comme pour symboliser un élément négatif. Il symbolise la déviance de nos sociétés contemporaines. Oblivion signifie oubli. Nos sociétés ont oublié la raison pour laquelle elles étaient conçues : le peuple. Une société, un gouvernement... ne sont pas mis en place pour le bien de la finance ou de quelques privilégiés. La ou le dollar ne devrait être qu'un moyen, il est considéré par beaucoup comme une fin en soi.

Joseph Kosinski étant américain, c'est la société américaine en particulier qui est visée. Les souvenirs du personnage de Tom Cruise et de sa femme se déroulent au-dessus de l'Empire State Building, cité dans le film comme plus grand immeuble de New York... C'est oublier, encore une fois, les tours du World Trade Center. Bien avant l'attaque extraterrestre du film, ce sont les deux tour jumelles qui ont été détruites. En réponse à cela, les américains sont de nouveau partis en guerre, et comme dans le film, ils ont le sentiment d'avoir gagné.

Que ce soit en politique étrangère, d'un point de vue écologique ou social, rien n'est fait pour arranger les choses au niveau des gouvernements et les mêmes erreurs se répètent encore et encore. Ce ne sont pas que les "hautes instances" qui sont remises en cause. C'est tout un chacun qui doit s'interroger, comme le fait le héros. Le personnage de Tom Cruise, et surtout sa "femme" Vika, travaillent et accomplissent leurs taches sans jamais se remettre en cause. Ils sont également satisfaits de leur couple, une "équipe efficace", à féfaut d'être passionnée, comme le veut le vision américaine du mariage.

Oblivion est donc un vrai film de Science fiction, qui, comme ses prédécesseurs, va chercher dans les tourments d'aujourd'hui. Il parle d'une Société et de gens qui ont oublié leurs valeurs. Au final, comme Christopher Nolan avec The Dark Knight, Kosinski fait avant tout une autopsie de la société américaine actuelle avec son film.

A lire également :

Explications Cloud Atlas

Explications Looper

Explications Snowpiercer

Explications Prometheus

Explications Inception

Ajoutez vos théories et analyses de fans en commentaires ! Nous les lirons, promis !!!

1 2 3

15 comments

  1. Babystar 27 avril, 2013 at 20:14

    Merci ! Ce Tetrahedron est l’un de ces éléments qui me fait aimer le film, me dire qu’il est plus complexe, sans pour autant être prétentieux, qu’il ne le laisse paraitre. J’avais un peu ressenti la même chose, dans une moindre mesure, sur Tron Legacy.

  2. Didjynn 5 août, 2013 at 12:09

    Le Tetrahedron ressemble aussi beaucoup au vaisseau des dieux/extraterrestres du film immortel (ad vitam)

  3. Olivier Syben 18 août, 2013 at 09:46

    le professeur Oblivion et sa fille Bianca sont des personnages de Vidéodrome de David Cronenberg.
    Ça tourne à Manhattan (Living in Oblivion) est un film américain de Tom DiCillo (1995).

  4. Altroen 7 septembre, 2013 at 22:42

    Oui enfin la pyramide inversée c’est surtout la figure du vagin et donc de la maternité, en lien avec les figures maternelles qui emprisonnent le héros avant sa rencontre avec sa vraie femme. Symbolique classique, tout de même…

  5. Altroen 7 septembre, 2013 at 22:43

    Par ailleurs dans les figures des “chacals”, on peut repérer une très belle référence à predator, en début de film. Détail, mais qui s’ajoute à la galerie de références.

  6. Toto50 16 septembre, 2014 at 13:49

    Alroen, ça fait peut-être un an, mais sérieusement, le tétraèdre figure du vagin ? Sans déconner, il y a un moment, à force de chercher la symbolique partout on en vient à sortir des absurdité… Quel intérêt, ne serait-ce que pour la compréhension du film, de comparer le TET à un vagin ? La sécurité ou l’alienation ? Surtout pour terminer avec trois petit points comme s’il s’agissait d’une vérité absolue alors que ce n’est que la sempiternelle branlette intellectuelle des types dans votre genre qui pensent tout savoir mais qui se contente pourtant de répéter ce qu’un prof, un livre ou un site internet leur à appris sans approfondir pour autant la réflexion.
    Que de violence dans mon commentaire mais les gens comme vous me gonfle. Franchement, c’est si dur que ça d’écrire un commentaire sans prendre un ton condescendant de Monsieur Je Sais Tout ?

  7. syd-L 11 février, 2020 at 03:07

    Il m’apparait, alors que je viens de le voir pour la toute 1ère fois, que ce film recèle bien des références aux oeuvres de la pop-culture : ainsi, l’oeil rougeoyant remonte d’abord à “2001.. ” de Kubrick, mais aussi, ensuite, chez Terminator bien sûr ; par ailleurs, la forme du Tet est très proche de celle de l’emblème de Superman, celui du torse-plastron de son fameux costume, celui de la maison des El, d’où découle son nom kryptonien Kal-El. Or, si Krypton porte ce nom issu du grec antique, il indique que la généalogie, au sens du philologue Nietzsch, de Clark Kent est cryptée.. Comme celle des “héros/-ïnes” d’Oblivion, qui son capables de revenir de la mort (ou presque)..
    (“suite au prochain épisode)

Leave a reply