Dracula : Explication et analyse de la série de Steven Moffat et Mark Gatiss sur Netflix

Les analogies avec le livre de Bram Stocker

L'oeuvre de Moffat, bien que prenant des libertés par rapport à la chronologie de Stocker, reste cependant largement inspirée du romain de ce dernier. Il en utilise d'ailleurs la quasi totalité des personnages. En voici la liste.

Dracula : Identique à celui du roman, seule sa mort diffère (il est tué par Jonathan et Quincey P. Morris dans l'oeuvre de Stocker).

Jonathan Harker : Identique, à l'exception qu’il arrive originellement à s’échapper et monte l’équipe contre Dracula à Londres. Il sera d'ailleurs un des principaux artisans de sa mort.

Agatha et Zoé Van Helsing : Créations de la série, elles font naturellement écho au Docteur Abraham Van Helsing, ami de John Seward qui est érudit sur le vampirisme et fait tout pour combattre Dracula à Londres dans le livre de Stocker.

John Seward : Disciple de Zoé dans la série, c’est dans le livre le directeur d’un hôpital psychiatrique, et auteur de nombreuses lettres qui constituent l'œuvre épistolaire de Stocker.

dracula dans son chateau

Mina Murray : Femme de Jonathan, elle subit le maléfice de Dracula mais en sera délivrée par sa mort. Dans la série, elle ne subira pas le maléfice de Dracula et ouvrira la Fondation au nom de son défunt amant.

Lucy Westenra : Amie de Mina dans l'oeuvre (et non pas séparées de plus d'un siècle), courtisée par John et Quincey, elle sera victime de Dracula, deviendra vampire et sera tuée par Arthur Holmwood (absent de la série), son fiancé, qui la tuera d’un pieu dans le cœur.

Frank Renfield : Absent de l'œuvre, son nom fait quand même écho à R.M. Renfield, patient dans l’hôpital psychiatrique de John Seward. R.M. Renfield est une victime de Dracula, devenu un de ses adorateurs.

Lire la suite : la temporalité de la série

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

3 comments

  1. Andy 17 janvier, 2020 at 14:11

    sur les divers rebondissements de l’intrigue, les mystères de liés à certains personnages ou encore les libertés prises

  2. EddieColeman 17 janvier, 2020 at 14:12

    les films sur les forces obscures sont parfois très terribles. Il n’est pas toujours possible de regarder

Leave a reply